Questions et objections

Comment financer une allocation mensuelle par emploi ?

Quelle mesure de la richesse produite ?

Quelle différence entre les Flux de trésorerie d’activité (FTA) et la valeur ajoutée ?

Quel montant de FTA moyen mensuel par travailleur en France ?

Quel montant d’allocation pour quel pourcentage de mutualisation ?

Pourquoi conditionner la perception de l’allocation à la présence en emploi ?

Mais est-ce que les individus ne vont pas abuser de ce système en se contentant du bénéfice de la Sécurité économique sans réaliser de valeur ajoutée ?

N’allons-nous pas collectivement subventionner des entreprises qui ne produisent pas assez de valeur ajoutée et qui devraient économiquement disparaître ? 

Comme le bénéfice de la Sécurité économique est conditionné à la production de valeur ajoutée, cela signifie-t-il que celles et ceux qui sont sans emploi, ne toucheront pas de revenus ?

Est-ce que la Sécurité économique permet le maintien des salaires obtenus antérieurement ?

Ne pourrait-on pas mettre en place la Sécurité économique de façon progressive ?

Comment cela va-t-il se passer avec la TVA ?

Quel sera le traitement comptable de la Sécurité économique ?

La Sécurité économique doit-elle aussi s’appliquer dans le secteur public ?

Et si nous ne financions que le salaire minimum net sans ses cotisations sociales ? Cela ne ferait-il pas moins de cotisations ?

Mais il s’agit ici d’une approche très libérale du plein emploi basée sur le coût du travail !

Que se passe-t-il si les FTA escomptés ne sont pas au rendez-vous ? Si nous avons une chute brutale de la production comme lors du premier confinement du Covid 19 ?